Lutter contre la procrastination

procrastination

La procrastination, un véritable problème dans la vie du travailleur.
Cette attitude qui pousse une personne à remettre au lendemain les tâches importantes qu’elle doit accomplir devient vite un obstacle quand cela se transforme en habitude.

Peur de l’échec, anxiété, ennui ou faible estime de soi, les causes de cet état de fait psychologique sont nombreuses, mais conduisent toutes au même endroit : l’impasse professionnelle.
En remettant au jour suivant votre charge de travail, vous ne faites qu’empirer les choses : votre stress augmente, votre productivité baisse, l’image qu’ont les gens de vous est négative.
Pourtant, il existe un plan d’attaque pour sortir de cette voie sans issue et redorer le blason de votre image sociale.

Voici comment en six étapes, vous pourrez modifier vos habitudes et prendre le dessus sur votre tendance à la procrastination !

Résistez aux tentations !

Tâche ardue si comme la majorité des Français vous êtes proches d’un ordinateur une grande partie de la journée.
Difficile de vous attaquer aux dossiers qui vous déplaisent quand vous savez qu’Internet est à portée de clics. Vous seuls pouvez vous régir et limiter le surf sur la vague alléchante du Web.
Motivez-vous avec cette rengaine qui doit s’inscrire comme un réflexe dans votre tête : après l’effort, le réconfort ! En procédant ainsi, vous savez qu’au bout de chemin de votre longue et pénible journée vous attend la pause Internet tant méritée.

Fractionnez les tâches

De la même manière que vous n’avaleriez pas un concombre dans son ensemble sans l’avoir coupé au préalable, pourquoi ne pas gérer vos dossiers indigestes en les divisant en petits bouts tout à fait comestibles ?
Vous verrez que vous avancez enfin sur ces travaux qui vous rebutaient tant et arriverez mieux à les gérer en les fractionnant.

Optimisez votre tranche horaire de productivité

Tout le monde en a une. En général, les travailleurs sont le plus efficaces après le réveil, soit à partir de 9 heures.
Déterminez par exemple que de 9 heures à 11 heures, vous devrez avoir bouclé X dossiers, ou X demandes de devis. En agissant ainsi, vous soulagez votre conscience professionnelle et donnez une visibilité au reste de votre journée.
Vous serez plus confiant pour l’après-midi, sachant que vous avez réglé le plus gros de votre charge de travail le matin même.

Motivez-vous !

Gardez bien en tête cette réalité : toute action professionnelle réalisée entraînera quelque chose ; cela peut être des revenus pour votre entreprise, une meilleure visibilité sur Internet, ou tout simplement un sentiment de fierté d’avoir réussi votre travail.
Quel que soit le bénéfice retiré, il doit être votre moteur, vous pousser sur la pente du travail accompli et vous propulser dans les sphères de l’efficacité.

Prenez un tiers comme témoin

Si vous travaillez avec des collaborateurs, n’hésitez pas à leur exposer vos dossiers urgents à traiter, ceux-là même qui ont déclenché votre tendance à la procrastination.
En prenant une personne comme témoin, on se sent de suite plus obligé de réaliser la tâche annoncée, au risque sinon de passer pour un incompétent, ou une personne non professionnelle.
Si vous travaillez vraiment seul, peut-être pourriez-vous en parler à votre conjoint, ou à un ami proche ?

Finissez ce que vous avez commencé

Souvent, vous êtes découragés face à la montagne de dossiers à traiter. C’est normal ! Ne vous éparpillez pas.
Commencez par travailler sur une tâche, terminez-la et passez ensuite à la suivante.
Vous pouvez même préparer une « to do list », avec vos actions du jour à réaliser, et les barrer au fur et à mesure que vous progressez.
Cela vous procurera un sentiment de bien-être et vous rassurera quant à votre capacité à traiter plusieurs tâches en peu de temps.

En respectant ces six points, vous devriez surmonter votre tendance à la procrastination. Cela se fera petit à petit, mais une fois que tous ces réflexes seront ancrés en vous, vous avancerez de manière complètement productive et éprouverez une satisfaction telle que vous ne voudrez pas faire machine arrière et céder de nouveau aux sirènes de la nonchalance professionnelle.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cocher cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse.