Mettre en place sa boutique

Ces derniers temps, mon projet commence à prendre forme. J’avoue avoir connu des moments de doute, mais le fait de rencontrer d’autres personnes qui ce sont lancés comme moi dans l’aventure de l’entrepreneuriat a été très porteur et c’est plein de motivation que je vais attaquer le flanc de la montagne qu’est la mise en place d’une boutique pour vendre mes calendriers, mes livres d’occasion et mes livres papiers et numériques (disponible prochainement).

J’ai décidé d’y aller pas à pas. Quitte à perdre du temps. J’ai bien compris que la clé de ma réussite se trouvait dans un site Internet marchand bien pensé.

Après avoir beaucoup réfléchi, 5 questions se sont dégagées de mes réflexions. Questions primordiales, je crois qu’il faut se poser avant de choisir son modèle de site d’e-commerce.

1.       Articles à décrire : simples ou complexes ?

Choisir son modèle de site marchand en ligne, ce n’est pas comme trouver le melon idéal sur un marché. Il ne suffit pas de se fier à l’apparence, mais bien de creuser plus en profondeur pour dénicher la formule la plus adaptée à ses produits.

Mes articles sont relativement simples à décrire. Je n’envisage pas de mettre des vidéos ou des textes style pavés indigestes.

Il me faut juste quelques photos, un titre et mon descriptif, si possible sur un ton pas trop technique.

Ma solution d’e-commerce doit tenir compte de ces indications : produits à intégrer simples, pas de complications et possibilités de personnaliser.

2.       Moyens de paiement ?

Qui dit « site marchand » induit des ventes. PayPal me paraît la solution la simple, bien que certaines personnes éprouvent des aprioris avec ce système (moi, avant de bien le comprendre). L’avantage de ce système, c’est qu’il n’exige pas d’accord particulier avec une banque, ce qui est bien pratique dans un premier temps.

J’ai aussi compris qu’il fallait, au minimum proposé deux modes de payement : les chèques et la carte bancaire.

3.       Quels seront les modes de livraisons proposés ?

Étant donné que je suis en phase de démarrage, j’ai décidé d’utiliser tout simplement les services de la poste. Par la suite, selon le volume de vente, je me dirigerais certainement vers une entreprise de livraison. J’ai commencé à étudier les différents transporteurs : une entreprise de livraison comme GLS que je ne connaissais même pas avant mes recherches actives pourrait être adaptées à ce que je souhaiterais proposer, tout en restant attractive niveau prix.

Les frais de livraison pouvant être un frein à l’achat, j’ai donc pris la décision de les offrir dès qu’un certain poids de marchandises est commandé. J’espère ainsi inciter l’internaute à acheter mes produits sans les faire fuir avec des coûts de transport exorbitants.

Je dois penser à tout ! Me projeter vers l’avenir, si ma boutique décolle, comment parer à l’envolée des commandes ? Il va me falloir un système de back-office dédié à ce point ou alors un logiciel qui me fera gagner du temps face à l’afflux des ventes.

4.       Et la mise en forme graphique ?

 

Autre question plus technique : est-ce que je dois choisir un template ou une charte graphique indépendante ? Dans le cas du template, je sais que je ne serai pas maître à part entière de mon design. Pourtant, cette solution est moins onéreuse que de faire appel à un graphiste pour monter toute ma charte.

J’avoue que j’étais perplexe. La formule template m’attirait par sa simplicité : je choisis le décor, y apporte quelques petites retouches et mon site est prêt à l’emploi. C’est quand même bien pratique !

Finalement, j’ai choisi un logiciel E-commerce que je peux installer sur mon PC. Pourvu d’une interface facile à administrer. Cette solution E-commerce me permet de gérer tous les aspects mon activité de vente. Vous pouvez le visiter à cette adresse : http://www.modul-e-creation.com/calendrishop/index.php

5.       Un modèle de site d’e-commerce évolutif ?

Je compte bien développer mon activité, et mettre en place dès le début un site marchand « en accordéon ». D’un noyau dur, j’aimerais faire naître un arbre fruitier, évoluant petit à petit en fonction des évènements extérieurs.

Il faudra donc en tenir compte dès la racine du projet et penser à toutes les évolutions futures possibles de mon site d’e-commerce.

Je ne pensais pas qu’il y aurait tant de points à éclaircir. Et pourtant, c’est loin d’être terminé. D’autres questions viendront se greffer, mais je sais déjà que j’ai posé les bases pour bien démarrer mon activité de marchand.

D’une petite vitrine en ligne naîtra un site fréquenté, c’est mon objectif et je compte bien le tenir !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse.