Solitude !

Solitude

Quand on travaille à domicile, on peut être confronté à la solitude. Même si l’on a une famille, quand ils s’en vont le matin pour le travail ou pour l’école, le silence qui envahit la maison peut sembler pesant. On a l’impression que la maison s’emplit d’un vide ahurissant. C’est déstabilisant comme situation et si l’on ne fait rien pour neutraliser ce fléau, le risque c’est de nous retrouver sur le chemin de la déprime. Surtout si notre projet ne nous donne pas les résultats escomptés.

Travailler à domicile était notre décision et il faut avouer que d’avoir son bureau à la maison est très agréable. Alors, pour tromper Dame Solitude, il faut mettre au point un plan d’attaque en béton.

1) On se déplace

En phase de démarrage, notre portefeuille client est en général tout petit. Et alors ? Il faut essayer au maximum de rencontrer des prospects, parce qu’établir une relation de visu avec eux donne un avantage de poids. Ils se souviendront de nous, et sentiront qu’ils peuvent nous faire confiance.

Parfois, quand les prospects sont loin géographiquement, on peut trouver que c’est déraisonnable de rouler pendant une heure trente pour serrer une main, mais je pense que le plaisir de voir grossir la liste de ses clients compense complètement cette petite contrainte. L’autre aspect positif c’est pouvoir échanger avec des personnes extérieures à notre quotidien. Ce qui est parfois très enrichissant.

2) On pratique des micro-échanges

Il n’est pas toujours nécessaire d’allez très loin pour communiquer avec des gens en dehors du cercle familial. On les fréquente presque tous les jours et souvent on les ignore, je parle des commerçants de son quartier, les voisins, le chauffeur de bus, le personnel d’entretien de l’immeuble ou de l’entreprise… Échanger quelques paroles et sourires avec ces personnes ne coute rien et peut déboucher sur une relation privée ou professionnelle. Mine de rien, cela peut aussi créer un réseau qui fera avancer notre projet dans le bon sens.

3) Conférences, réunions d’entrepreneurs, salons : on fonce

Remplissez votre emploi de temps d’événements à fort potentiel social. Rendez-vous régulièrement à des réunions d’entrepreneurs et ne perdez jamais un instant pour à la fois vous informer sur l’activité des personnes présentes et parlez de la vôtre. Apprenez à mieux connaître les participants et, pourquoi pas, une fois la confiance installée, faire des échanges de quelques tuyaux, recommandations, contacts, contrats, etc.

4) Les réseaux sociaux : incontournables…

Les réseaux sociaux sont en plein boum, ils sont devenus un outil incontournable, source de visibilité sur le Web. Le problème, c’est qu’il faut en permanence capturer l’attention, de manière à s’imposer logiquement dans les esprits. Les réseaux permettent d’échanger et d’offrir un vrai lien social. Des amitiés et des collaborations virtuelles peuvent se transformer en véritable relation dans la vie réelle. Donc, il est important de consacrer du temps sur ces outils de communication.

5) S’inscrire dans un club sportif

Maintenant, vous travaillez à la maison, avec des horaires plus souples. C’est le moment de se remettre en forme et de s’accorder une pause détente.
De plus, qui sait ? Des clients potentiels sommeillent peut-être en nos compagnons 
de jeu ?

6) Se laisser tenter par le coworking

Le principe ? Travailler dans un espace commun. Mutualiser nos connaissances, nos réseaux, partager nos expériences.
J’imagine que les gens qui fréquentent ce genre de centres sont, tout comme nous tous, de petits entrepreneurs à la recherche du lien social perdu…
Je ne connaissais pas ce système, cela doit venir des États-Unis, mais ça peut être une solution anti-solitude, pour les jours où le contact social inexistant deviendrait trop pesant.

Avec toutes ces manières de briser le silence ambiant, je me sens prêt à tout conquérir. Et vous ?

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cocher cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse.