objectif

Adopter l’objectif attitude

Une chose que j’ai apprise depuis mon adolescence, c’est que pour réussir dans n’importe quel domaine, il faut se fixer des objectifs. J’ai appris également à différencier l’objectif personnel (courir 10 km en X temps) et professionnel (avoir plus de clients). Un objectif professionnel est parfois un peu plus difficile à mettre en place, car il implique d’autres acteurs que soi-même. Dans mon cas les deux s’entrecroisent, car l’univers d’AnniGenda est un projet à la fois personnel et professionnel.

Dire qu’on veut atteindre un objectif est très facile : la preuve en est qu’à chaque date clé de notre vie nous prenons des résolutions – par exemple de maigrir, d’arrêter de fumer ou de faire du sport, pour ne citer que les plus populaires. Le problème c’est que quand arrive le moment de passer à l’action, beaucoup d’entre nous (moi y compris), trouvons des excuses apparemment fondées pour toujours repousser au lendemain le passage de l’idée à l’acte. Aussi, pour mettre toutes les chances de mon côté dans la réussite de mon projet, je me suis intéressé un peu plus attentivement à cette notion, « atteindre ses objectifs ».

Par où commencer

À l’origine de tout objectif, comme il y a une situation perçue comme insatisfaisante, donc la première étape est de définir celle-ci, car « pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient ».

L’analyse de la situation insatisfaisante est établie en fonction des paramètres ci-dessous :

Qu’elle est la situation insatisfaisante et à qui pose-t-elle un problème ?

Dans quel environnement la situation insatisfaisante se produit-elle ?

À quel moment se produit-elle ?

Quelle est son importance et de quelle manière influence-t-elle ma vie ?

Comment va-t-elle se développer si je ne fais rien ?

Si je mets en lumière tous les aspects de la situation problématique, l’objectif, ainsi que les épreuves et les étapes qu’il faudra surmonter, seront définis avec beaucoup plus de clarté.

Affronter le changement

Ensuite, il faut savoir qu’atteindre un objectif suppose explicitement ou/et implicitement un changement. Donc, il sera approprié d’établir avec sincérité si l’on veut réellement que les choses changent, et pour cela se poser les bonnes questions :

Est-ce que je veux vraiment quitter ma zone de confort ?

Est-ce que j’accepte de faire le deuil de l’ancienne situation pour me diriger vers le changement ?

Est-ce que je suis prêt à fournir les efforts nécessaires pour atteindre mon but ?

Aussi inconfortable que soit une situation, on en retire souvent un certain bénéfice. Par exemple, certaines personnes qui ont quelques kilos en trop, malgré leur envie de mincir, échouent, car leur stature imposante leur apporte de l’assurance, et inconsciemment elles ne souhaitent pas perdre cela. Il est crucial de mettre à jour ce genre de bénéfice. On peut soit y renoncer s’il n’est pas essentiel, soit trouver un substitut qui nous apportera les mêmes avantages. Pour reprendre l’exemple ci-dessus, les personnes concernées pourront se mettre à pratiquer un sport de combat qui, dans une certaine mesure, leur procurera aussi de l’assurance.

Apprendre à se connaître

Et enfin, faire l’inventaire de ses points forts et ses points faibles par rapport à l’objectif atteindre est nécessaire :

Dans ma situation actuelle, quels sont mes atouts, mes forces, mes qualités susceptibles de m’aider à atteindre mon objectif ? Comment puis-je les utiliser ?

Qu’est-ce qui pourrait m’empêcher d’atteindre mon objectif ?

Quels sont mes points faibles et mes limitations ? Quels sont les moyens que je peux utiliser pour les dépasser ?

Qui peut m’apporter un soutien ?

Répondre à ces questions permet de mieux se connaitre, ce qui aura un impact favorable à la réussite du projet.

Visualisation préalable

ciblePour m’aider à me situer par rapport aux objectifs que je me suis fixés, je me suis mis à les imaginer comme des cibles dans le futur vers lesquelles je me projette comme une flèche. Le point de départ de la flèche est le présent, c’est-à-dire la situation dans laquelle j’évolue en ce moment ; le centre de la cible, le point d’arrivée, représentant le résultat à atteindre dans un contexte donné.

Le fait d’imaginer l’objectif comme une cible favorise considérablement la mobilisation des ressources mentales, émotionnelles (courage, motivation, détermination et persévérance) et physiques (force et énergie). En d’autres termes, vous êtes comme un sportif, mentalement et physiquement concentré sur la ligne d’arrivée, et aussi sur le chemin à parcourir. Dans ma jeunesse, quand je désirais quelque chose je me focalisais uniquement sur la ligne d’arrivée, sans me préoccuper de la façon dont je pourrais l’atteindre. Je me dispersais dans toutes les directions si bien que mes réussites nécessitaient des dépenses énergétiques démesurées. Aussi, je vous conseille de vous concentrer sur le chemin à parcourir, car le trajet est aussi important que la destination.

Calendrishop.com : découvrez l’histoire du supermarché.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse.